Les études préalables constituent un outil d’aide à la décision et à l’intégration environnementale de projets.

Elles permettent d’accompagner le maître d’ouvrage pour la prise en compte de la biodiversité dans ses différentes démarches à un moment où des infléchissements sont encore possibles à l’échelle du projet.

Elles peuvent être nécessaires en amont d’études écologiques plus poussées (VNEI, EAI…) et sont recommandées pour cibler les enjeux d’un site afin, par exemple, d’affiner l’inventaire à réaliser dans le cadre d’un état initial complet ou lorsque les hypothèses de développement émises par le porteur de projet ne nécessitent pas forcément la mise en place d’une méthodologie d’inventaires de terrain basée sur une saison écologique complète.

 

Dans un premier temps, une analyse de l’existant, disponible dans la bibliographie interne au bureau d’études ECO-MED, agrémentée de données accessibles sur les serveurs publics et spécialisés des partenaires scientifiques du BET, permet aux experts écologues mobilisés de dégager les grandes tendances d’enjeux de la zone d’étude considérée.

Une ou plusieurs visites de la zone est fortement recommandée car cela permet d’étayer les dires d’experts, de localiser d’éventuelles sensibilités physiques et naturelles d‘un milieu particulier.

Les informations transmises peuvent être très synthétiques et apporter les premières réponses au porteur de projet quant aux modalités de réalisation et développement du projet, en prenant en considération les premières alertes (présence potentielle d’espèces protégées, zones humides, périmètres réglementaires…).

Ces études peuvent correspondre à :

- un pré-cadrage écologique,

- un pré-diagnostic écologique printanier/estival/automnal/hivernal,

- une étude spécifique « œil de l’expert ».